Développement durable

L'épargne solidaire... Pour les Nuls

L'épargne_solidaire_pour_les_nuls Dans la famille de l'épargne responsable, "Epargner Ethique" nous réalisait un panorama des solutions pour donner du sens à ses placements : l'épargne "verte", l'épargne religieuse, l'épargne responsable et l'épargne solidaire. "L'épargne solidaire pour les Nuls" vous proposera d'approfondir ce dernier thème.

L'épargne solidaire est une épargne qui a vocation à financer des projets à destinée sociale ou des entreprises sociales ou solidaires. Ces projets ou entreprises mettent l'humain en première ligne. L'épargne solidaire nécessite donc, d'une part, une économie solidaire qui fonctionnera selon des valeurs sociales et, d'autre part, un financement solidaire qui acceptera de soutenir cette économie avec une grille de lecture autre que financière.

L'épargnant solidaire acceptera d'affecter une partie de son capital investi, de partager une partie de ses revenus ou d'y renoncer totalement, au profit de cette économie. Participer à ce cycle a un intérêt pédagogique, car il permet de se réapproprier le fonctionnement des circuits économiques et financiers. Les placements traditionnels vous coupent de cette réalité en vous faisant focaliser sur la rentabilité. Être épargnant solidaire, c'est reprendre son rôle de consommateur citoyen qui choisi d'influer à son niveau sur l'évolution des choses.

Le livre décrit les 3 principales manières d'investir solidairement :

 


Epargner éthique

Épargner_éthique "Epargner éthique" est un ouvrage pratique écrit par Aude Sarda et Nadia Dhaoidi. Le livre vous guidera dans la découverte de solutions d'épargne adaptées à votre situation patrimoniale et à votre sensibilité éthique.

Pour donner du sens à votre épargne sans forcément renoncer à la performance, les auteurs vous proposent une démarche classique de bilan patrimonial en y associant un test de sensibilité éthique : en répondant à quelques questions, vous découvrirez si vous êtes plutôt :

  • un épargnant solidaire : vous êtes concerné par l'humain et vous souhaitez que votre argent soit consacré à des projets sociaux, de réinsertion, de développement social ou culturel ;
  • un épargnant responsable : vous êtes sensibles aux autres sans vouloir sacrifier votre confort ou votre rentabilité. Vous souhaitez avoir votre mot à dire dans la gestion de votre épargne ;
  • un épargnant écologique : l'environnement est votre principale préoccupation. Vous pensez qu'il est possible de concilier protection de la planète et investissement rentable ;
  • un épargnant religieux : votre épargne doit être compatible avec vos principes religieux.

Vous serez ensuite guidés entre toutes les possibilités de placements éthiques que vous détenez parfois déjà. En effet, il est possible de détenir une assurance-vie éthique, un livret d'épargne solidaire, un pea écologique. Il faut se donner la peine de chercher un peu ces solutions car votre banquier ou assureur ne vous les proposera pas spontanément.


La Carac allie cashback et développement durable

Il y a quelques semaines, je vous ai parlé des initiatives de la Carac en matière d'épargne solidaire. Cette fois-ci, la Carac innove là où on ne l'attend pas forcément en créant un nouveau service de Cashback.

Pour une mutuelle, mettre en place un programme de cashback est très périlleux. En effet, la logique commerciale pure et dure associée au cashback est très éloignée des valeurs traditionnelles d'une mutuelle. On parle plutôt de solidarité, d'entraide ou de partage.

La Carac a décidé de contourner cet écueil en ajoutant une possibilité de dons à son nouveau programme de cashback : "Mes Achats Rémunérés". Le site de cashback accessible sur www.mesachatsremuneres.fr est plutôt classique. Il permet de récupérer des euros chez plus de 900 ecommerçants grace à une barre d'outils intégrée à votre navigateur. La "tool bar" vous prévient dès que vous faire des achats chez un marchand partenaire.

Accueil_mesachatsremuneres

Vous pouvez encaisser vos gains dès le 1er euro ou choisir de le reverser à une association de protection de l'environnement : France Nature Environnement. En donnant également des conseils en matière de consommation responsable, la Carac a choisi de sensibiliser ses clients aux nouveaux enjeux de la consommation.

Malgré le soin mis par les créateurs à habiller le service aux couleurs du développement durable et de la consommation responsable, je ne pense pas que la Carac réponde à un besoin fondamental de sa clientèle. Je doute de la légitimité d'une mutuelle d'épargne pour diriger la consommation de ses adhérents. Je préférais les initiatives de la carac dans le domaine de la finance solidaire, son coeur de métier.


Image de marque des banques et développement durable

Plusieurs études parues durant les dernières semaines montrent que l'image de marque des banques reste dégradée et que les actions qu'elles mènent dans le cadre du développement durable ne parviennent pas forcément à la redresser.

Le baromètre Ipsos de l'image des grandes entreprises françaises confirme la passe difficile que connaissent toutes les banques et particulièrement les 3 grandes (LCL, Société Générale et BNP), les acteurs mutualistes tirant mieux leur  épingle du jeu.

Banques_ipsos_image_de_marque_barometre

Paradoxalement, cette perte de confiance ne disqualifie pas les banques aux yeux des français sur les problématiques de développement durable. Comme l'indique cette étude Sofres / HSBC, elles ne sont pas en 1ère ligne au vu de leur activité, mais elles le sont en tant qu'acteur majeur de l'économie et de la société. Les français attendent donc que les banques financent des projets responsables, qu'elles contrôlent les risques et limitent la spéculation et qu'elles agissent avec leurs clients de façon éthique et transparente.

Etude_HSBC_TNS-Sofres_comment_les_banques_peuvent_construire_un_monde_durable

Au final, même si les banques s'investissent dans le développement durable, elles ne sont pas sûres d'en tirer un avantage en terme de réputation sur internet comme le montre cette étude de Sésame. Là aussi, les banques mutualistes bénéficient d'un meilleur a priori des internautes !