Epargne

AMF - Visites mystères sur la commercialisation de l'épargne financière

Logo_amfL'AMF publie dans sa lettre de l'observatoire de l'épargne les conclusions de visites mystères réalisées dans les réseaux bancaires. Il s'agissait de vérifier concrètement les conditions de commercialisation de l'épargne financière auprès du grand public. Voici quelques enseignements que l'étude a permis de tirer.

7 Français sur 10 s’appuient sur leur banquier pour choisir un placement financier. Cette « dépendance » vis-à-vis des chargés de clientèle et l’évolution significative de l’offre des banques suggèrent que les placements sont davantage vendus qu’achetés.

  • En 2012, les banques font davantage la promotion de l’épargne bancaire que de l’assurance vie (oh surprise !) ;
  • Des objectifs de vente plus marqués dans les réseaux bancaires en 2012 qu’en 2010 ;
  • Une présentation insuffisamment équilibrée des avantages et des inconvénients des produits à l’oral, les frais sont souvent présentés de manière incomplète.

Le chemin vers la transparence sera encore long !


Seul 1 français sur 5 considère son banquier comme un partenaire

ING Direct a interrogé les français sur le rôle de l'argent dans la réalisation de leurs projets. Au delà de l'analyse de leurs aspirations, l'étude montre que les efforts de reconquête menés par les banquiers ne sont toujours pas couronnés de succès : la banque est vécue comme un passage obligé pour 38% des répondants et n'est perçue comme une solution que pour 22% d'entre eux et comme un partenaire pour 20%.

Autres points clés de l'étude :

  • La crise et les incertitudes les poussent à se recentrer sur leur famille, leurs proches et leur intérieur pour 81% des personnes interrogées ;
  • Si ils avaient le choix entre davantage de temps et d'argent, ils choisiraient l'argent à 61% ;
  • Le tabou de l'argent typiquement français est davantage un tabou de l'épargne : 64% des français evitent d'évoquer l'argent qu'ils mettent de côté alors qu'ils parlent beaucoup plus librement de leurs dépenses courantes (86 %) de leurs mensualités de crédit immobilier (79 %), de crédit à la consommation (66 %) ou de leurs revenus (64 %).

Étude réalisée online du 29 mars au 2 avril 2012 pour ING Direct auprès de 2025 individus âgés de 18 ans et plus, représentatifs de la population française. En deux études : une étude qualitative sous forme de blogs et une étude quantitative.


Baromètre Epargne - La Banque Postale - Les Echos - Vague 16

En résumé : les français confirment leur prudence. Pas d'évolution positive des intentions d'achats ou d'investissements, un souhait d'épargner fort sur des produits peu risqués, notamment le Livret A, en évitant absolument la bourse. L'assurance-vie se redresse un peu.

Baromètre Épargne - vague 16


La mutation de Monabanq

La nouvelle publicité de Monabanq diffusée ces derniers jours sur les écrans de TV est l'occasion de se rappeler l'histoire de cet acteur du marché bancaire français.

  • Etape 1 (le crédit) : Covefi, ancêtre de Monabanq, nait sous l'impulsion de 3 Suisses et Cetelem en s'appuyant beaucoup sur l'offre de crédit.
  • Etape 2 (la banque) : Covefi devient Monabanq et ambitionne de conquérir les internautes urbain tout en fidélisant sa base client déjà existante.
  • Etape 3 (l'épargne) : Monabanq communique sur l'épargne (nouveau site et publicité) pour répondre aux inquiétudes des clients mais surement pour sécuriser ses sources de financement.

Une évolution très caractéristique du cheminement suivi par l'ensemble du marché bancaire ces 20 dernières années.

 


Une V2 pour l'application iPhone de Linxo

Linxo, l'appli de gestion de budget multibanques propose depuis vendredi une nouvelle version de son application iPhone.

Le 1er écran est plus riche avec le récapitulatif des alertes, des dépenses et des revenus du mois en cours, la capacité d'épargne des derniers mois et le nombre des opérations qu'il reste à catégoriser.

Linxo_visualisation_synthese
Les graphiques sont interactifs et permettent de visualiser les revenus et les dépenses par catégories en basculant facilement vers le détail des opérations. Le design a été retravaillé et l'utilisation est particulièrement agréable.

   Linxo_visualisation_depenses
La capacité d'épargne sur les derniers mois apparait également dans un graphique qui affiche l'évolution des revenus et des dépenses en en déduisant l'épargne réalisée.

Linxo_capacité_d_epargne
Autres points notables de la V2 : les fonctionnalités de partage sont plus facilement accessibles et l'accès à l'aide technique depuis l'appli. L'appli est également optimisée pour les non et mal-voyants.

Update : Linxo annonce une levée de fonds de 530 000 € avec le Crédit Mutuel Arkea. Cette levée de fonds porte à 900 000 € le montant des capitaux investis dans le pionnier français de la gestion de finances personnelles sur Internet depuis 2010.