Facebook

Avec Tookam, le Crédit Agricole Pyrénées Gascogne donne un coup de vieux aux banques traditionnelles

Une nouvelle banque vient de naitre en France : Tookam lancée par les équipes du Crédit Agricole Pyrénées Gascogne. Sa création est un évènement à plusieurs titres :

  • elle exploite les dernières possibilités offertes par les médias sociaux ;
  • sa marque Tookam et son ton sont résolument décalés dans le monde bancaire ;
  • son caractère solidaire s'affirme grace à une nouvelle monnaie virtuelle (les Tookets).

Banque-tookam-credit-agricole-pyrennees-gascogne
Une CB à 1€ et un livret sur rémunéré à 6% sont les 2 produits phares de l'offre de Tookam dont le reste de la gamme est constituée par les produits distribué par le Crédit Agricole Pyrénées Gascogne.

- Le meilleur de la relation bancaire 2.0

Pour rentrer en relation avec ses clients, l'équipe de Tookam utilise tous les canaux de communication y compris les plus modernes : vous pourrez les retrouver sur Twitter et même sur Facebook. Un univers 3D permettra même à l'équipe d'organiser des conférences entre la banque et les internautes.

Tookam-medias-sociaux
- Un ton "Michel et Augustin"

J'ai lu cette référence à Michel et Augustin (la célèbre marque de biscuits) sur Twitter. La comparaison me parait vraiment bien choisie. La différence entre Tookam et les nouvelles banques qui se sont lancées récemment, c'est le ton. Les sites des autres banques ont été travaillés dans le détail, validés et revalidés par des spécialistes et des juristes. Répondent-ils aux questions des sociétaires ? Certainement, mais ils n'ont pas d'âme ! Jean-Pierre Coffe dirait que ce sont des sites polyphosphatés (comme le jambon bas de gamme) ! Tookam respire l'authenticité,la complicité, la simplicité. Les membres de l'équipe de Tookam racontent leur aventure sur le blog ou sur la page Facebook, chacun en utilisant leur propre personnalité. Le discours n'est ni bridé, ni formaté.

- Un modèle solidaire ouvert

Tookam est le "poisson pilote" de la nouvelle monnaie virtuelle créée par la banque, les Tookets. Elle vient porter les valeurs mutualistes de la banque qui cherche à créer du lien entre des entreprises, leurs clients et des associations. Chaque entreprise participante au système fera gagner des Tookets à ses clients qui choisiront à quelles associations partenaires ils souhaitent reverser leurs gains. Tookam versera des Tookets à ses clients en fonction de l'utilisation de la carte bancaire et des fonds déposés sur le compte épargne tookam. Le Crédit Agricole prévoit que d'autres entreprises et associations rejoignent le mouvement Tookets !

Tookets-monnaie-solidaire
- une banque issue d'une start-up interne

Tookam n'est pas la première initiative de la banque régionale dans le domaine des médias sociaux. Son directeur est convaincu qu'ils représentent un nouveau mode relationnel incontournable et pratique lui même assidument via Twitter et via son blog. Il sait transmettre le virus à ses équipes en exploitant les compétences et les personnalités présentes dans sa région. L'expérience est la preuve que l'esprit start up peut exister même dans les structures les plus grandes et les plus traditionnelles. Je suis admiratif quand je sais qu'il a fallu 3 mois entre l'idée et la réalisation alors que c'est le délai nécessaire pour la réalisation d'un simple mailing.

Merci à Dams pour les infos fournies par Tchat !


Elisez la plus belle "love car" sur Facebook avec Cetelem

Pour renforcer sa notoriété sur le segment des clients de 18 à 30 ans, Cetelem va à leur rencontre sur Facebook. Une application originale accessible sur la page Facebook de Cetelem permet de customiser sa voiture de l'amour et de faire voter son réseau pour sa création. L'opération est soutenue par quelques vidéos virales dont voici un exemple :

Parmi les 20 premières créations, un jury déterminera le gagnant d'une vraie voiture. J'ai créé la mienne et vous pouvez voter pour moi ! Elle est trop kitch !

L'opération dure jusqu'au 19 décembre.

Cetelem_love_car_facebook


Communication des banques : comment regagner la confiance ?

2 banques françaises dans les 3 dernières du classement (LCL et la Société Générale), la première banque française 14ème (le CIC), juste devant la Banque Postale, les résultats de l'étude de Forrester sur la confiance des clients dans les banques n'est pas très favorable aux banques françaises !

Les clients devaient répondre à la question : "ma banque fait ce qu'il y a de mieux pour moi, pas pour ses profits". En 2010, seuls 25% des clients pensent être privilégiés par rapport à la recherche de profit. Ce taux est en baisse de 2 points par rapport à 2008. Il était de 31% en 2006. Le fossé est toujours en train de se creuser entre les français et leurs banques.

L'angoisse du quotidien, des fins de mois à boucler, la peur de l'avenir, le financement des retraites tranchent avec la toute puissance des banques et des milieux financiers qui ne changent pas qui seront toujours in fine sauvés par la puissance publique. C'est aux Etats-Unis ou en Irlande que cela se passe en ce moment, mais l'amalgame est fait très facilement avec toutes les autres banques.

Les banques ont déjà réagit en terme de communication depuis le début de la crise en 2008. Selon l'observatoire Banque Assurance 2010 de Kantar Media, les marques ont cherché notamment à relégitimer leur positionnement (nous distribuons X millions de crédit, le crédit c'est bien pour l'économie, donc la banque est légitime dans le tissu économique) ou à gagner en proximité (la banque, ce ne sont pas que des traders et des analystes, ce sont aussi des conseillers qui vont sur le terrain aider Monsieur et Madame Michu à financer leur activité au quotidien). La banque de détail y a retrouvé ses lettres de noblesse.

Kantar-media-observatoire-banque-assurance-2010
Les banques ouvrent maintenant une nouvelle phase de cette reconquête en remettant leurs agences de communication en compétition. Les agences vont devoir trouver des moyens d'exprimer le changement de positionnement du banquier. Avec plus d'humilité, il est désormais sur un pied d'égalité avec son client. Le banquier doit oublier son statut d'autorité (au même titre que le maire ou le curé d'autrefois) et devenir un banquier coach (pour employer un mot à la mode).

Banques_transferts_budget_communication
Pour aller plus loin, je crois que parfaire cette position de banquier accompagnateur, c'est

gagner en transparence : simplifier, dépackager les produits, banir les produits complexes comme les produits garantis auxquels personne ne comprend rien, expliquer la banque, la fiscalité, l'épargne, les modes de paiement, laisser les clients réagir, participer à la conversation ;

faire preuve de pertinence : ne pas vendre pour vendre mais conseiller en fonction du besoin client et du bilan qui a été fait de sa situation personnelle, utiliser le marketing prédictif pour rendre le marketing opérationnel plus efficace ;

donner au client accès a ses données : le banquier a de gigantesques entrepôts de données dont il ne sait que faire. Le client saura quoi en faire. Mettez lui à disposition ses données dans les applications mobiles, dans des logiciels de gestion des finances personnelles et laissez le faire ses simulations et organiser ses projets ;

rester disponible : le client va gagner en autonomie, mais la banque garde sa part de complexité. Il faut donc être prêt à répondre lorsque le client souhaite rentrer en contact avec un expert quelque soit le canal. Un site internet ou une application mobile ne se suffisent pas encore à eux même. Être présent sur les nouveaux carrefours de communication du Net comme Facebook ou Twitter.

être adapatable : proposer des solutions paramétrables par le client. La carte ou le package à la carte sont de bons exemples. Le client peut baisser un seuil, rajouter une option, enlever une assurance ou choisir un visuel.

En progressant sur ces critères, le banquier montrera qu'il recherche en priorité la satisfaction de son client et non l'augmentation de son profit.


Alpha projet - Le Crédit Agricole invite les clients à la co-création

Alpha_project_credit_agricoleDepuis aujourd'hui, toutes les personnes qui passent devant l'agence Crédit Agricole du 11 rue Delcassé dans le 8ème à Paris peuvent s'exprimer sur des grands paperboard placés sur la façade de l'agence. L'objectif est d'inventer une nouvelle relation entre la banque et ses clients. Les premières photos postées sur la page Facebook du projet sont vraiment sympas !

Alpha_project_banque_de_demain_crédit_agricole

Si des représentants du Crédit Agricole passent par là, peuvent-ils nous dire quelles vont être les grandes étapes du projet ?

 


J'ai testé l'application mobile Tricount

Tricount est une application de gestion des comptes entre amis. Elle est disponible sur le site web, sur iphone et sur Facebook.

Tricount_application_gestion_comptes-entre_amis
L'appli vous permet de faire très rapidement un équilibrage du budget entre participants créditeurs et débiteurs à l'occasion d'un séjour au ski, d'une virée entre amis ou d'une fête. Un 1er participant crée un compte sur le site ou l'appli en inscrivant les 1ères dépenses puis il partage le projet avec ses amis afin qu'ils remplissent également leurs dépenses et l'affectation de chacune. En un clic, l'appli produit l'équilibrage qui peut être partagé par mail ou être imprimé. Ainsi, chacun sait qui doit quoi à qui.

Tricount_application_gestion_comptes-entre_amis bis

L'application est très intuitive, très simple d'utilisation et ne demande de surcroit aucune inscription spécifique. Les créateurs disent avoir trouvé l'inspiration du côté du site doodle.

Le service est complétement gratuit et sans publicité. L'objectif des créateurs, installés en Belgique, est aujourd'hui de faire de ce site une vitrine pour négocier des partenariats avec des banques.

Bien entendu, l'application serait légitime pour enrichir le service rendu par les banques aux étudiants et jeunes actifs. Le Crédit Mutuel Arkea le fait déjà avec son appli MaColoc.