LCL

Le Crédit Agricole et LCL lancent leur nouvelle solution de paiement : Smart TPE pour le CA et Monem Mobile pour LCL

Lcl_credit_agricole_monem_mobile_smart_tpe_paiement_carte_bancaire

 Le constat

  • Les banques sont lancées dans une quête effrenée pour convertir les particuliers aux nouvelles technologies de paiement (NFC, mobile, portefeuille numérique...).
  • Lancements après lancements, tests après tests, les résultats sont toujours les mêmes ! Les clients se montrent désespéréments conservateurs et plus attachés que jamais à leur carte bancaire ! Même le développement du commerce en ligne et du m-commerce ne remet pas en cause la confiance que les consommateurs accordent à leur carte bancaire.
  • De nombreux acteurs cherchent la nouvelle génération de solutions de paiement qui fera la différence. Des opérateurs téléphoniques, des start-ups, des géants du web américains, des commerçants.
  • Les revenus encore confortables de la carte bancaire sont sous pression des commerçants, des particuliers et du régulateur.

Le développement de nouvelles solutions de paiement auprès des commerçants et du grand public ne prend pas.

La problématique

Comment redonner de la valeur au paiement ?

Les promesses des nouveaux acteurs se regroupent autour de 2 thématiques : la fidélisation et l'innovation technologique. Dans le 1er cas, la proposition est d'associer au paiement des solution de CRM et fidélisation pour connaitre sa base client et maximiser la fréquence et le montant des achats. Dans le second cas, il s'agit de proposer une nouvelle techno de paiement pour une expérience de paiement plus rapide, plus simple, plus pratique...

Le Crédit Agricole a choisi une 3ème voie, celle d'étendre le territoire d’acceptation de la carte bancaire que nos consommateurs ne veulent définitivement pas lâcher. Le groupe va proposer une solution simple de paiement à toutes les professions en mobilité qui s'équipaient très rarement en terminaux de paiement : taxis, artisans, dépanneurs, infirmières, médecins...

La solution

Une appli de paiement sur un smartphone + un lecteur de cartes bancaires connecté en bluetooth.

 

C'est le monde d’aujourd’hui (la carte bancaire) qui rejoint le monde de demain (le paiement mobile).

Le pari de la banque est de ne pas demander d'effort au client en ne modifiant pas le contexte de paiement qu'il connait d'habitude. Il n'y a pas de phase d'enrôlement des clients, pas de seuil critique à atteindre. C'est sûrement ce qui fera le succès de ce produit. 

Le service sera en test chez LCL et dans 2 CR dans les prochaines semaines puis sera généralisé en 2014. Cette première expérience sera l'occasion de tester des modèles de tarification autour de quelques principes de base : le terminal sera vendu une centaine d’euros, l’abonnement mensuel de l’ordre de 10-15 euros et le variable autour de 0,6 - 0,8%.


Les banques dans le baromètre image POSTERNAK / IFOP

Le baromètre d'image Posternak / Ifop de février 2013 est paru.

"Les banques qui trouvent grâce aux yeux des Français, ont la particularité, Crédit Mutuel en tête, d’être toutes issues du secteur coopératif. Elles laissent loin derrière les banques capitalistes classiques."

 



A quoi sert le programme Avantage de LCL ? La réponse en vidéo.

LCL publie sur Youtube une vidéo pour expliquer comment fonctionne le programme de fidélité Avantage.

En quelques mots, Avantage de LCL est un programme à points qui récompense le comportement vertueux du consommateur et sa fidélité. Vous gagnez des points que vous pouvez échanger en récompenses à choisir sur le catalogue cadeaux : bien être, voyages, bagagerie, chèques-cadeaux...

Attention, chaque fin d'année, vous pouvez perdre vos points Avantages Le Crédit Lyonnais. Faites votre choix sur le catalogue cadeaux Avantages et commandez vite avant l'échéance du 31/12.

Une saga plublicitaire pour les assurances chez LCL

Diffusées du 3 au 24 juin 2012 à la TV, 3 spots font la promotion de l'offre d'assurances LCL avec la même signature : Et si vous changiez d'assurance pour LCL ?

Jean-Pierre Daroussin pour l'assurance habitation.


 

Muriel Robin pour l'assurance santé.


 

Françoise Fabian pour l'assurance auto.


 

Retour sur la conférence Banque sur Internet 2012

Mardi 13 mars s’est déroulée la conférence Banque sur Internet 2012 organisée par CCM Benchmark. Pour certains d’entre vous, vous avez pu suivre le Live Tweet en direct grâce au hashtag #ebanking2012.

Alternant présentations d’experts et témoignages d’acteurs du métier la rencontre a permis de balayer les grandes problématiques que rencontrent les banques sur internet en 2012. La digitalisation toujours plus importante des comportements des clients pousse les banques à faire évoluer régulièrement leur stratégie marketing.

 

L’étude CCM Benchmark sur les meilleures pratiques des sites internet des banques prouve cette montée en puissance : l’email devient pour la première année le 1er canal de contact pour les banques devant le téléphone pour les utilisateurs de services de banque en ligne. D’autres constats comme le développement de la souscription en ligne, la substitution des usages entre canaux ou l’émergence rapide du support tablette apparaissent dans l’étude dont le sommaire est disponible sur le site de CCM Benchmark.

Comme lors du dernier salon e-commerce, CSA Consulting est revenu sur la nécessité d’être orienté client dans la démarche d’innovation et sur les différentes façons de devenir une banque relationnelle sur internet.

Les tables rondes ont été l’occasion d’entendre les différences entre acteurs notamment sur les réseaux sociaux : par exemple, Monabanq que l’on aurait pu attendre offensif sur le thème en tant que banque en ligne est prudent alors que BNPP considère que la progression exponentielle des contacts par les réseaux sociaux nécessite de s’y positionner dès maintenant.

Beaucoup d’initiatives intéressantes ont été évoquées par les participants : LCL a partagé sur son expérience Kinect, Crédit Mutuel Arkea s’est lancé sur Pinterest avec Bemix, Prêt d’Union n’a pas d’autre choix qu’utiliser les réseaux sociaux pour se faire connaître, Crédit Mutuel Nord Europe travaille à la souscription sur mobile…

Les discussions ont montré que le rythme du changement dans les usages et l’apparition de nouvelles technologies requièrent une réactivité et une agilité toujours plus importante de la part des marketeurs du secteur financier.

RDV en 2014 pour la prochaine conférence Banque sur Internet !