LCL

Des bornes Kinect dans les agences LCL

Pour recueillir l'avis de ses clients dans le cadre du Bilan Efficacité de son Contrat de Reconnaissance et pour promouvoir la gamme de produits de la banque, LCL a installé des bornes Kinect dans 10 agences en France.

 

Lcl_borne_kinect_innovation_relation_client


Microsoft a de grandes ambitions pour sa technologie Kinect qui a maintenant fait ses preuves dans les jeux video.

 

De son côté, la Société Générale mise sur l'iPad et sur Civiliz pour recueillir le feedback de ses clients.


LCL Programme Avantage - Commander ses cadeaux sur internet ou par téléphone

Adhérents du Programme Avantage de LCL, bénéficiez-vous de suffisamment de points pour vous offrir un cadeau cette année ?

Peut-être choisirez vous un Sac Weekend Longchamp, un séjour dans un hôtel Accor, un dock ipod Philips ou un coffret de chocolats ?

Pour commander connectez vous sur le site du programme Avantage, appelez le service clientèle au 0 969 390 490 ou envoyez votre commande à l'adresse suivante : LCL Service Client Avantage - BP 650 - 33042 Bordeaux Cedex.

Avantage-lcl-catalogue-cadeau-commander-cadeaux-contrat-de-reconnaissance

Comment obtenir des points sur le programme Avantage ? Comment commander un cadeau ? Comment obtenir son solde de points ? Comment contacter le programme Avantage ? Comment parrainer un proche sur le programme ? Comment avoir une réduction sur ma carte bancaire ?

Le catalogue cadeaux avantage "papier" n'existe plus. La marque engagée dans une démarche développement durable a décidé de ne publier ses offres que sur internet.

Le programme avantage n'est pas systématiquement proposé à tous les clients. C'est votre conseiller qui décidera de vous y faire adhérer ou pas. L'adhésion est gratuite.

Nouveau : le programme propose maintenant des réductions chez les e-commerçants. Ces réductions sont accessible dans la partie "offres spéciales". Dans ce cas, vous échangez vos points de fidélité contre un "e-bon d'achat" qui vous sera envoyé par email. Vous pourrez ensuite l'utiliser sur le site du partenaire.

Le programme ne propose pas d'avantage sur ses propres produits. Vous ne pouvez pas obtenir de réduction sur votre carte bancaire comme le programme Adésio de la Banque Postale.

Pour consulter ses points, vous pouvez vous rendre sur le site LCL dans la rubrique Avantage ou consulter votre relevé de compte bancaire.

Les points sont attribués à chaque fois que vous utilisez votre carte bancaire en faisant soit des paiements, soit des retraits. Si vous épargnez, vous pouvez aussi gagner des points de fidélité.

Comment connaitre mon statut dans le programme Avantage ? Comment changer de statut ? Comment améliorer mon statut.

Il y a 5 statuts qui dépendent de l'activité que vous avez chez LCL : statut Avantage "de base", statut bronze, argent, or et platine. Vous obtenez un statut soit en fonction de votre patrimoine, soit en fonction de l'utilisation de votre carte bancaire. Le calcul est fait tous les mois, mais la modification de statut n'a lieu qu'une fois par trimestre. Plus votre statut est élevé, plus vous gagnerez des points rapidement dans le programme. Votre statut est indiqué sur votre relevé de compte, sur votre relevé de points, dans votre espace fidélité Avantage ou auprès de votre conseiller LCL.


J'ai testé Kwixo, le nouveau service de paiement de Fia-Net du groupe Crédit Agricole

Voici mon expérience avec Kwixo, le nouveau service de paiement du groupe Crédit Agricole, qui permet les transferts d'argent entre particuliers et le paiement sur les sites marchands.

La proposition de tester Kwixo est arrivée fort à propos, quelques jours avant la fête d'anniversaire de mon ami Karim ! Après avoir reçu le mail d'invitation, je propose de verser ma participation au cadeau commun par un nouveau service de paiement entre particuliers : Kwixo. Gros blanc dans la conversation par email... je me sens seul... Je n'ai pourtant pas parlé d'innovation, de paiement peer to peer, de paiement mobile. Qu'importe, je ne suis pas tombé sur des early adopters, mais je vais tout de même tenter de convertir certains à l'utilisation de ce service qui doit nous simplifier la gestion du cadeau commun !

Je me connecte sur www.kwixo.com, je m'inscris et envoie mon premier transfert d'argent en renseignant simplement l'email du destinataire du transfert et le montant de celui-ci. Malheureusement, ce 1er transfert sera infructueux car mon destinataire ne s'est pas inscrit dans les 5 jours et le transfert s'est "périmé". Quelques jours plus tard, la 2ème tentative est couronnée de succès et Karim peut donc recevoir comme prévu son cadeau. Le test est réussi, même si l'apprentissage a été laborieux.

Contrairement à la pub ci-dessous, je suis resté habillé pour tester le service !

 

Les plus du service :

  • un service universel. Le transfert est possible vers tous les détenteurs d'un mobile ou d'une adresse email ;
  • la caution rassurante d'une banque ;
  • la présence d'applications mobiles qui permet de payer en toute circonstance avec son téléphone ;
  • pas d'argent bloqué sur un compte intermédiaire.

Les moins :

  • gratuit pour le moment, le transfert sera facturé prochainement 0,49 cts d'euro. Trop cher selon moi pour une utilisation au quotidien ;
  • une phase d'apprentissage qui peut être longue avant l'appropriation par un nombre suffisant d'utilisateurs.

 

Article sponsorisé


Communication des banques : comment regagner la confiance ?

2 banques françaises dans les 3 dernières du classement (LCL et la Société Générale), la première banque française 14ème (le CIC), juste devant la Banque Postale, les résultats de l'étude de Forrester sur la confiance des clients dans les banques n'est pas très favorable aux banques françaises !

Les clients devaient répondre à la question : "ma banque fait ce qu'il y a de mieux pour moi, pas pour ses profits". En 2010, seuls 25% des clients pensent être privilégiés par rapport à la recherche de profit. Ce taux est en baisse de 2 points par rapport à 2008. Il était de 31% en 2006. Le fossé est toujours en train de se creuser entre les français et leurs banques.

L'angoisse du quotidien, des fins de mois à boucler, la peur de l'avenir, le financement des retraites tranchent avec la toute puissance des banques et des milieux financiers qui ne changent pas qui seront toujours in fine sauvés par la puissance publique. C'est aux Etats-Unis ou en Irlande que cela se passe en ce moment, mais l'amalgame est fait très facilement avec toutes les autres banques.

Les banques ont déjà réagit en terme de communication depuis le début de la crise en 2008. Selon l'observatoire Banque Assurance 2010 de Kantar Media, les marques ont cherché notamment à relégitimer leur positionnement (nous distribuons X millions de crédit, le crédit c'est bien pour l'économie, donc la banque est légitime dans le tissu économique) ou à gagner en proximité (la banque, ce ne sont pas que des traders et des analystes, ce sont aussi des conseillers qui vont sur le terrain aider Monsieur et Madame Michu à financer leur activité au quotidien). La banque de détail y a retrouvé ses lettres de noblesse.

Kantar-media-observatoire-banque-assurance-2010
Les banques ouvrent maintenant une nouvelle phase de cette reconquête en remettant leurs agences de communication en compétition. Les agences vont devoir trouver des moyens d'exprimer le changement de positionnement du banquier. Avec plus d'humilité, il est désormais sur un pied d'égalité avec son client. Le banquier doit oublier son statut d'autorité (au même titre que le maire ou le curé d'autrefois) et devenir un banquier coach (pour employer un mot à la mode).

Banques_transferts_budget_communication
Pour aller plus loin, je crois que parfaire cette position de banquier accompagnateur, c'est

gagner en transparence : simplifier, dépackager les produits, banir les produits complexes comme les produits garantis auxquels personne ne comprend rien, expliquer la banque, la fiscalité, l'épargne, les modes de paiement, laisser les clients réagir, participer à la conversation ;

faire preuve de pertinence : ne pas vendre pour vendre mais conseiller en fonction du besoin client et du bilan qui a été fait de sa situation personnelle, utiliser le marketing prédictif pour rendre le marketing opérationnel plus efficace ;

donner au client accès a ses données : le banquier a de gigantesques entrepôts de données dont il ne sait que faire. Le client saura quoi en faire. Mettez lui à disposition ses données dans les applications mobiles, dans des logiciels de gestion des finances personnelles et laissez le faire ses simulations et organiser ses projets ;

rester disponible : le client va gagner en autonomie, mais la banque garde sa part de complexité. Il faut donc être prêt à répondre lorsque le client souhaite rentrer en contact avec un expert quelque soit le canal. Un site internet ou une application mobile ne se suffisent pas encore à eux même. Être présent sur les nouveaux carrefours de communication du Net comme Facebook ou Twitter.

être adapatable : proposer des solutions paramétrables par le client. La carte ou le package à la carte sont de bons exemples. Le client peut baisser un seuil, rajouter une option, enlever une assurance ou choisir un visuel.

En progressant sur ces critères, le banquier montrera qu'il recherche en priorité la satisfaction de son client et non l'augmentation de son profit.