Avis d’expert sur la banque en ligne

Notre avis d’expert pour choisir votre banque en ligne. Avec des primes pouvant aller de 80 à 200 €, la banque en ligne a de quoi séduire les Français. À ce petit jeu, les chasseurs de primes peuvent ouvrir un compte dans plusieurs banques.

La banque en ligne devient l’établissement bancaire principale des jeunes générations, c’est pour ça que 6,5 % des Français ont déjà un compte en ligne (source : ACPR-Banque de France). En plus des banques en ligne il faut désormais compter sur les néobanques, ces nouveaux acteurs qui proposent des frais réduits et des applications mobiles intuitives.

opinion banque en ligne

Nos avis sur les banques en ligne permettent de conforter votre choix au moment de l’ouverture du compte.

Les conditions d’admission et de gratuité dans les banques en ligne

C’est un fait : les banques en ligne affichent des tarifs beaucoup plus compétitifs que les banques de réseau. En moyenne, ces dernières coûtent trois fois moins chères et nombreuses sont désormais celles à offrir la gratuité de certains services haut de gamme, comme notamment la détention d’une carte Visa Premier. En revanche, les conditions d’admission et de gratuité diffèrent d’une enseigne à une autre. De même, les services proposés évoluent en permanence. Pour preuve, sur sept offres identifiées par l’observatoire des tarifs bancaires dans les plaquettes tarifaires au 31 mars 2020, 5 ont été lancés dans le début de l’année, tandis que les deux autres avaient précédemment vu le jour en mars 2019 (pour Orange Bank) et juillet 2019 (pour Ma French Bank). Voyons donc plus en détail quelles sont les conditions d’accessibilité à ces différents packages.

Hello Bank!

Deux offres sont présentes chez Hello Bank!, à savoir Hello One et Hello Prime. Hello One n’est soumise à aucune condition de revenus et est totalement gratuite. Elle donne droit à une carte à autorisation systématique de solde, offrant la gratuité des paiements et des retraits dans le monde entier, ainsi que celle des frais de tenue de compte. Si sa tarification est intéressante, cette offre n’inclut pas de découvert autorisé ni aucune assistance ou assurance Visa.

L’offre Hello Prime d’Hello Bank! affiche une orientation assez haut de gamme. Elle se compose d’une carte à débit immédiat ou différé, sans commissions de retrait ou de paiement, même à l’étranger, d’un découvert en compte et d’un chéquier sous réserve d’acceptation de la banque. Elle permet aussi de bénéficier des virements instantanés gratuitement, tandis que sa carte est rattachée à un large panel d’assurances et d’assistances. La promesse de la banque en ligne : « une offre qui vous suit partout dans le monde pour 5€ par mois ». Totalement transparente, Hello Bank! ne facture aucuns frais si le client n’utilise pas sa carte bancaire. Elle est accessible à toute personne physique, majeure et capable, résidant en France et justifiant d’un revenu minimum de 1000 € par mois. 

Avis sur Hello bank

Monabanq

Chez Monabanq, quatre offres différentes sont proposées aux clients, et toutes sont construites sur un système de poupées russes. Autrement dit, leur socle de services s’étoffe au fur et à mesure que l’on monte en gamme. Pour 2€ par mois, Pratiq donne accès à une carte Visa et à des retraits et paiements illimités en zone euro. Pratiq+ coûte quant à elle 3€ par mois mais ajoute à cela un chéquier, la mise en place d’un découvert autorisé, 5 dépôts d’espaces parents, 3 retraits d’espèces par an hors zone euro et un virement instantané par mois. S’adressant davantage aux voyageurs, Uniq réduit les frais à l’étranger, en y ajoutant 50 paiements hors zone euro ainsi que de nombreuses assurances. Dans ce cas, le client est facturé 6€ par mois. Enfin, Uniq+ coûte 9€ par mois mais ne facture aucune commission de change. 

Côté carte bancaire, Monabanq propose une carte Visa à autorisation systématique de solde, idéale pour mieux maîtriser son budget, ou une Visa Classic, permettant de payer ou de retirer de l’argent à l’international, et incluant une assurance décès, invalidité et assistance médicale. Ces deux cartes sont incluses dans les forfaits cités précédemment. En revanche, la Visa Premier est facturée 3€ de plus par mois. Plus haut de gamme, elle contient plus d’assurances et d’assistances. Notez aussi que l’ensemble de ces cartes est accessible sans aucune condition de revenus.

Avis sur Monabanq

Boursorama

Célèbre pour être la banque la moins chère du marché, Boursorama propose un large panel de cartes bancaires différentes. Son offre Welcome est accessible sans condition de revenus. En revanche, ses plafonds sont assez restreints et Boursorama n’y associe qu’un découvert de 200 € maximum. Pour disposer d’une Visa Classic, en revanche, le client doit justifier de 1000 € mensuels ou de 2500 € d’encours. La Visa Premier, quant à elle, est gratuite, à condition de verser 1800 € mensuels sur le compte ou de disposer de 500 € d’encours auprès de Boursorama. Enfin, accessible sans condition, la Visa Ultim de Boursorama est unique en son genre. Dotée d’un design vertical et épuré, elle intègre de nombreuses assurances et garanties ainsi que la possibilité de payer ou retirer en devises étrangères gratuitement. En somme, il s’agit d’une offre accessible à tous, ciblant plus particulièrement les voyageurs, et faisant actuellement de Boursorama l’une des banques en ligne les plus attractives du marché.

Avis sur Boursorama

ING

Chez ING, la Mastercard Standard est accessible sans condition de revenus et est totalement gratuite. La carte  Mastercard Gold, quant à elle, est aussi disponible à tous. En revanche, sa tarification diffère en fonction du versement du client. Totalement gratuite à condition de verser 1200 € par mois sur le compte, elle devient payante et coûte 10€ par mois si le client ne respecte pas cette condition. À ce prix-là, il peut prétendre à une carte à débit immédiat ou différé, à un chéquier, à un découvert autorisé pouvant s’étendre jusqu’à 4000 € sous réserve d’acceptation d’ING ainsi qu’à tout un ensemble de services gratuits (virements, prélèvements, alertes e-mail ou SMS ou même coaching bancaire). 

Avis sur ING

Fortuneo

La banque en ligne Fortuneo propose désormais une offre Fosfo gratuite, incluant un compte bancaire avec une Mastercard à autorisation systématique de soldes, un chéquier et un découvert autorisé, accessible après six mois d’ancienneté. Dédiée à une clientèle jeune et étudiante, cette offre n’est soumise à aucune condition de revenus, ce qui marque un réel tournant pour Fortuneo, qui était jusqu’à présent plutôt destinée à une cible dotée de revenus confortables. Enfin, notez qu’avec elle, les frais à l’étranger sont gratuits.

En parallèle, Fortuneo préserve ses cartes Gold, accessible gratuitement à partir de 1800 € par mois ou 10 000 € d’encours, ou Elite, dès 4000 € de revenus par mois.

Avis sur Fortuneo

Ma French Bank

Enfin, terminons ce tour d’horizon des conditions d’admission des banques en ligne par Ma French Bank. Cette offre affiche un positionnement spécifique et décide de s’adresser plus spécifiquement aux jeunes. Sa communication, quant à elle, va clairement dans cette direction et la filiale de la Banque Postale 100 % mobile compte bien rajeunir son image. Son niveau de tarification compte parmi les plus bas du marché, avec seulement 24 € par an pour une carte à autorisation systématique et la gratuité de tous les paiements et retraits, y compris hors zone euro. En revanche, ce package n’inclut aucun découvert autorisé ni aucun chéquier… Un système idéal pour éviter toutes les mauvaises surprises.

Ce compte peut être ouvert à distance, depuis l’application mobile ou sur le site de Ma French Bank, comme dans l’un des 2000 bureaux de poste présents partout en France. L’offre n’est soumise à aucune condition de revenus.

Orange Bank

Orange Bank, quant à elle, se positionne clairement en faveur des clients qui souhaitent réaliser des économies. En effet, sa carte Visa standard est accessible gratuitement, à condition de l’utiliser au moins trois fois par mois, sans condition de revenus. La carte Orange Bank Premium, en revanche, est facturée 7,99 € par mois mais n’est soumise à aucune condition de ressources. Pour devenir client de l’enseigne, il suffit simplement d’être majeur, résidant fiscal français et de verser 50 € à l’ouverture du compte. De même, Orange Bank n’oblige en aucun cas les clients à domicilier leurs revenus sur ce compte et aucun versement mensuel n’est obligatoire. À condition d’effectuer trois opérations par mois minimum, Orange Bank ne facture aucun frais de tenue de compte. Son assurance des moyens de paiement est également gratuite. Sachez cependant que les prix des irrégularités et des incidents de paiement chez Orange Bank se situent plutôt dans la moyenne haute.

Les autres banques en ligne :

De manière générale, toutes ces banques en ligne ont l’avantage de proposer un panel de services associés relativement étoffés. En effet, nombreuses sont celles qui y ajoutent des livrets d’épargne, la possibilité d’effectuer un crédit ou de disposer d’une assurance vie. Pour attirer les clients, ces offres se renouvellent continuellement, afin de s’adapter aux dernières tendances du moment et de tirer son épingle du jeu. De même, les banques en ligne affichent des primes de bienvenue de plusieurs dizaines d’euros, dont les montants sont parfois susceptibles de varier en fonction des offres promotionnelles du moment. Entre ces récompenses de bienvenue, les éventuelles primes de parrainage, l’absence d’engagement et la multiplication des innovations, la mobilité bancaire française n’a jamais été aussi forte.

 

Marketing et banque en ligne

Chaque banque en ligne tente de se distinguer par son image, ses conditions d’octroi de la carte gratuite, et des outils pratiques. La prime pour l’ouverture du compte est incitative pour franchise le pas. Quelques minutes suffisent pour régler les formalités administratives. La tarification faible et la diversification des offres permettent de fidéliser le client : épargne, crédit, assurance…

La prime pour ouvrir un compte

La majorité des banques en ligne offre une prime de 80 à 200 € pour accueillir les nouveaux clients. Si vous suivez régulièrement les offres promotionnelles des banques, vous comprendrez que ces offres sont généralement limitées dans le temps et variables. Vous pourrez notamment en profiter lors des fêtes, des rentrée, ou du Black Friday. Généralement la prime est de 80 €, mais certaines banques dépassent ce plafond si vous ouvrez également un livret d’épargne ou une assurance vie. Pour Noël, certains établissements offrent même des chèques cadeaux à la Fnac ou sur amazon.fr. Il convient donc de rester informés régulièrement des dernières offres, alors restez connectés avec Marketing Banque.

Une souscription simple

Les banques en ligne se distinguent avec la dématérialisation de l’ouverture du compte. Le client peut compléter son dossier en ligne, depuis son Smartphone ou depuis son ordinateur. Les documents peuvent être scannés ou simplement pris en photo. Il faudra par exemple votre bulletin de salaire, votre avis d’imposition, un justificatif d’identité et de domicile. Au cours de la souscription la banque en ligne en profite pour vous demander des informations personnelles comme votre profession, votre patrimoine ou votre situation familiale. Quelques minutes suffisent pour compléter la demande d’ouverture de compte, Lorsque que le dossier est finalisé et l’ouverture acceptée, votre numéro de compte, votre carte bancaire et le code arriveront par courrier sous quelques jours.

Une tarification très faible

La majorité des banques n’impose pas de frais de tenue compte. Aussi, on remarque que le taux débiteurs généralement très réduit.  Les dernières tendances des banques en ligne est de proposer du crédit. Cette dernière offre permet de fidéliser les clients.

La carte bancaire Visa ou MasterCard est généralement gratuite dans ces établissements en ligne. Un avantage très compétitif par rapport aux banques traditionnelles la carte coûte souvent 30 à 40 €. Un cadeau que la banque en ligne peut vous offrir contrairement aux établissements traditionnels qui doivent rentabiliser le réseau d’agences, le personnel, l’informatique. Et pour maximiser leur offre, les banques en ligne sélectionnent les clients ayant le plus de revenus ou d’épargne.

Pour garder la carte bancaire gratuite il faut généralement l’utiliser régulièrement, en effet il y a des frais en cas de non utilisation la carte bancaire. Donc, s’il vous vient à l’idée d’ouvrir un compte dans plusieurs banques en ligne avec une carte bancaire dans chacune, on vous conseille d’en sélectionner seulement une ou deux pour ne pas vous éparpiller et ne pas garder un compte inactif. Par ailleurs si vous n’avez pas de revenus fixes ou suffisants, il est aussi possible de conserver la carte gratuite chez Boursorama, Fortuneo, ING et Hello bank! en épargnant 5000 euros d’épargne dans votre banque à distance. En consultant un comparatif des banques, vous comprendrez que les conditions exactes pour bénéficier de ses offres alléchantes.

 

Banque en ligne ou Néobanque ?

Les néobanques sont des établissements conçus pour fonctionner le plus simplement possible sur mobile. Cette concurrence s’adresse particulièrement aux nouvelles générations, et plus récemment les néobanques convoitent aussi le marché des professionnels. Ces nouveaux acteurs de la finance tentent convaincre les Français avec leurs offres compétitives et leur applications mobiles intuitives : N26, Revolut, Nickel, Orange bank, Eko, Enjoy, Monese… Ainsi la bataille fait rage sur le web pour attirer de nouveaux clients!

Un guide sur la banque en ligne est édité par le blog communautaire CultureBanque. Il permet de comparer les différentes offres des banques directes, des banques en ligne, des néobanques pour les particuliers et pour les professionnels!

Banque en ligne contre néobanque, la bataille n’est pas nouvelle!

Déjà les banques traditionnelles sont nombreuses à lancer leurs propres marques en ligne. Par exemple le compte Nickel racheté par BNP Paribas, l’offre Eko du Crédit Agricole, Enjoy de la Caisse d’épargne, l’offre Essentiel de LCL. Des offres payantes dont la vocation est plutôt défensive dans un contexte où les néobanques prennent de plus en plus de parts de marché.

banques sur smartphone

Les banques en ligne ont des applications performantes pour votre smartphone, notamment pour contrer les néobanques.

Les banques en ligne répondent aussi aux néobanques. D’abord, la banque en ligne propose plus de produits et services bancaires. Ensuite on assiste à un alignement des offres sur l’absence de frais à l’étranger, l’absence de conditions de revenus, le niveau de services de la carte bancaire. Toutes ces évolutions sont à suivre dans notre rubrique actualité de la banque en ligne.

Fortuneo vient de lancer une carte Fosfo, accessible sans conditions de revenu ou d’épargne, gratuite sous conditions d’utilisation, sans frais sur les paiements et les retraits à l’étranger. Les opérations bancaires apparaissent en temps réel sur l’application mobile, les paiements sont possibles avec les dernières technologies Apple Pay, Google Play, et Samsung Pay. 

Boursorama Banque avait lancé les hostilités un peu plutôt avec son offre Ultim. Avec cette offre, la banque en ligne de la Société Générale assoit sa position de leader sur le marché et fait mieux que la concurrence des comptes Nickel, N26 ou Revolut, dont les formules équivalentes sont payantes. En effet la carte ultime s’adresse aux voyageurs, elle est gratuite sous conditions d’utilisation, compatible avec Apple Pay Google Play et Samsung pays, le paiement instantané est gratuit dans la limite de 500 €. L’utilisateur accède à l’ensemble du catalogue de Boursorama Banque ainsi que son application mobile aux nombreuses fonctionnalités.

Le lancement des cartes Ultim de Boursorama, Fosfo de Fortuneo marque bien la tendance, la banque en ligne a encore de quoi se défendre face au secteur de la néobanque.

ING se démarque un peu plus timidement avec une offre nommée « essentielle ». Comme l’offre Welcome de Boursorama, « essentielle » de ING est une offre d’entrée de gamme gratuite et sans conditions de revenu. 

Hello bank se démarque plus récemment, car elle souhaite séduire les milléniaux avec une offre Hello One sans conditions et Hello Prime pour les voyageurs.

Monabanq souhaite donner le choix à ses clients avec 4 offres distinctes à partir de 2 euros par mois seulement.

 

La banque en ligne bat des records

Si le secteur de la banque traditionnelle se pose des questions sur son avenir (baisse des taux, mobilité bancaire, coût du réseau d’agences…), la banque en ligne est en partie responsable car elle attire des millions de clients. L’attente des clients évolue et la banque en ligne séduit pour ses innovations et sa tarification. Même si la banque de détail garde un intérêt pour la relation de proximité.

boursorama meilleure

Depuis plusieurs années Boursorama Banque est le leader incontestable par sa croissance et le nombre total de clients.

Boursorama vient d’annoncer atteindre les 2 millions de clients bancaires en France! Ce record atteint avec 1 an d’avance sur ses objectifs. Les 2 millions de clients sont actifs selon le directeur de la banque avec une palette de produits et services bancaires allant de l’épargne, la bourse, au compte ou au crédit. D’ailleurs avec les taux bas actuels, Boursorama présente des solutions intéressantes pour dynamiser l’épargne des français. En effet la banque rose dispose du portail d’info boursière le plus complet du marché… de quoi motiver quelques clients à y consacrer une partie de leur cash. 

Le modèle économique des banques en ligne est bousculé par les néobanques, et plus globalement les fintechs.

Boursorama représente bien la banque en ligne qui ne se laisse pas faire. Elle est la première banque à mettre à disposition les innovations telles que le paiement instantané gratuit, le paiement mobile… D’ailleurs la banque en ligne est passée à l’attaque avec son offre Ultim qui devient moins chère et plus complète que ses concurrents ! 

Mais attention, une néobanque se distingue aussi par sa croissance record… au même moment N26 vient de franchir le seuil du million de clients en France. Une telle réussite ne préjuge pas encore de la rentabilité de l’établissement. Pour autant on voit bien la tendance, d’autres acteurs pourraient aussi battre des records alors les banques traditionnelles sont plutôt dans l’optique de défendre leur portefeuille.

Les différents établissements en ligne

On distingue deux types d’établissements, ceux avec la licence bancaire comme les banques traditionnelles ou en ligne, et ceux avec l’agrément d’établissement de paiement (souvent les néobanques). Cette nuance va impacter le type de produits et services proposés. Par exemple une banque en ligne (avec licence bancaire) pourra proposer du crédit en propre et garantir les dépôts de ses clients à hauteur de 100 000 euros dans le cadre du Fonds de Garantie des Dépôts et de Résolution.

Les leaders Boursorama, Fortuneo et ING se font remarquer par leur budget marketing conséquent. Ces banques digitales donnent une prime pour toute première ouverture de compte et la carte bancaire est offerte aux clients actifs. La banque en ligne jouit aussi d’une notoriété plus grande acquise depuis les années 2000 et bénéficient de l’aura des grands groupes auxquels elles appartiennent. 

  • Boursorama Banque => Société Générale
  • ING => Groupe ING
  • Fortuneo => Crédit Mutuel Arkéa
  • Monabanq => Crédit Mutuel AF
  • Hello Bank => BNP Paribas
  • BforBank => Crédit Agricole 

Les néobanques sont des startups de la finance. On parle aussi de fintech, une abréviation de finance et technologie. Le nombre de ces banques 100% digitales augmentent ces dernières années. Elles se différencient des banques en ligne par une offre simple, des innovations centrées sur le mobile et l’expérience utilisateur. Par exemple elles sont capables de proposer des comptes multi-devises, des portefeuilles de cryptomonnaies, l’ouverture de compte en quelques minutes depuis le smartphone. Ces établissements de paiements sont beaucoup plus récents et partent de zéro. Quelques néobanques obtiennent de graal, une licence bancaire européenne ce qui leur permet de developper leur activité dans plusieurs pays de la zone Euro. Ditto, Shine, Bunq, N26, Revolt… vous les connaissez moins, mais les voyageurs et les jeunes s’approprient ces solutions pratiques et sans frais à l’étranger. Fortes de levées de fonds de plusieurs millions d’euros, les néobanques vont pouvoir avancer en terme de publicités/marketing pour grandir. Récemment N26 à atteint le million de clients en France, ce qui montre le phénomène prend de l’ampleur.

 

Les applications mobiles des banques en ligne

Les applications mobiles des banques en ligne : atouts et inconvénients de chacune d’elles. On fait le point !

banque sur mobile

Avec votre banque en ligne il est possible de réaliser de nombreuses opérations sur mobile. Les fonctionnalités sont nombreuses !

Désormais, toutes les banques possèdent leur propre application. Ces dernières permettent aux clients de gérer leurs comptes et de visualiser leurs finances depuis un Smartphone. Chacune d’elles est dotée de fonctionnalités spécifiques et d’une présentation différente. Par conséquent, toutes les applications des banques mobiles ne se valent pas. Pour savoir quelles sont les plus attractives, ou au contraire les moins ergonomiques, le Store permet de consulter les avis des utilisateurs. Les principales fonctionnalités de chaque application y sont mises en avant. Pour vous faciliter la comparaison, nous avons étudié le sujet pour vous et mis en exergue les principaux aspects de chaque appli bancaire.

 

test ingING

Les principales fonctionnalités

L’application de la banque ING offre de nombreuses fonctionnalités et permet à tous les clients de la banque d’accéder à leurs comptes de manière sécurisée, de consulter leurs opérations en détail, d’effectuer des virements, de commander un chéquier, d’éditer un RIB, d’ajouter un bénéficiaire, d’augmenter les plafonds de leurs cartes bancaires, de paramétrer des alertes SMS et des notifications, de faire opposition à leurs moyens de paiement ou même d’ouvrir des comptes épargne. Elle sert également à informer tous les utilisateurs de Smartphone, qui ne sont pas encore clients ING. Elle leur permet de prendre connaissance des produits financiers proposés par l’enseigne.

Les avantages de l’application

L’application ING propose une interface intuitive et claire, ce qui facilite grandement la navigation des utilisateurs. Comme le souligne la publicité ING, chacun est libre de gérer lui-même ses finances et d’effectuer toutes ses opérations : « Le banquier c’est moi », et tout est précisément pensé en ce sens. Néanmoins, en cas de besoin, le service client reste très réactif. 

Les défauts ou les axes d’amélioration

Les utilisateurs de l’application ING, en revanche, semblent déplorer la surabondance de publicités et les fréquents bugs techniques. Nombreux sont ceux à souligner la lenteur des chargements et les déconnexions intempestives. En réalité, bon nombre d’utilisateurs regrettent la précédente version de l’application. Selon plusieurs réponses de la part d’ING, de prochaines mises à jour devraient permettre de résoudre ces dysfonctionnements. Pour l’heure, l’application n’est pas non plus accessible par reconnaissance des empreintes digitales, ce qui pourrait être un réel plus.

 

test monabanqMonabanq

Les principales fonctionnalités

Chez Monabanq, l’accent est mis sur la simplicité et la mobilité. C’est très simple : toutes les opérations ou presque doivent pouvoir être faites depuis votre mobile ! Bien entendu, les fonctionnalités de base, comme la consultation de ses comptes, le paramétrage de ses cartes bancaires, l’édition d’un RIB ou l’exécution d’un virement sont présentes. Mais ça n’est pas tout ! Monabanq va plus loin et permet même d’ouvrir un compte bancaire directement depuis son application. Vos chèques, quant à eux, peuvent être enregistrés sur votre compte directement depuis votre Smartphone, avant que vous ne les envoyiez par la poste. Très complète, l’appli Monabanq affiche une interface aussi complète que celle du site Internet de l’enseigne. 

Les avantages de l’application

Très bien noté par les clients, l’application Monabanq semble faire le bonheur des utilisateurs, avec une note de 4,4 sur le Google Store ! Nombreux sont ceux à apprécier la catégorisation de leurs dépenses et de leurs recettes. Ils soulignent le côté intelligent de l’application, tout comme sa présentation ergonomique. Modernité, réactivité, intuitivité, sont autant de mots utilisés en abondance dans les avis des utilisateurs. L’application Monabanq offre une exécution rapide et une grande efficacité.

Les défauts ou les axes d’amélioration

Dans les axes d’amélioration soulignés par les utilisateurs, certains aimeraient être en mesure de consulter leurs prochains mouvements bancaires à venir, ce qui leur permettrait de mieux gérer leur budget. D’autres aimeraient aussi qu’une notification leur soit envoyée lorsque le service client leur rapporte une réponse. S’il est possible d’enregistrer ses chèques directement depuis l’application, certains apprécieraient que l’on puisse scanner le chèque en question et qu’un système intelligent remplisse seul les bordereaux. En effet, entrer toutes ces informations à la main peut être assez chronophage. Enfin, si l’application permet de faire des virements, elle ne permet pas d’ajouter de nouveaux bénéficiaires.

 

test hello bankHello Bank

Les principales fonctionnalités

Très bien notée également, l’application Hello Bank possède toutes les fonctionnalités classiques que l’on attend de ce type d’appli, y compris le paiement mobile Paylib. De même, le système « Paylib entre amis » permet aux utilisateurs de rembourser directement leurs proches, en utilisant leur seul numéro de téléphone. Des graphiques sont intégrés à l’application pour vous aider à mieux gérer votre budget et à avoir une meilleure vision de vos finances. Très personnalisable, l’application Hello Bank vous permet de renommer vos comptes et d’élaborer vous-même votre propre interface avec les renseignements qui vous sont le plus utiles.

Les avantages de l’application

Véritables points forts de l’application Hello Bank, de nombreux graphiques permettent aux clients de mieux gérer leurs recettes et leurs dépenses. Le fait de pouvoir consulter ses comptes directement depuis sa montre connectée est également très apprécié des utilisateurs. Les modifications des plafonds de cartes bancaires sont instantanément prises en compte. La réactivité d’Hello Bank sur ce point est très souvent mise en avant sur le Store.

Les défauts ou les axes d’amélioration

Certains utilisateurs déplorent des dysfonctionnements sur le chat. D’ailleurs, nombreux sont ceux qui aimeraient pouvoir joindre un conseiller plus facilement, et obtenir des réponses plus rapides à leurs questions. D’autres clients soulignent quelques ralentissements de l’appli, ainsi que la lourdeur des mises à jour imposées par Hello Bank. Pour ce qui est de l’ergonomie, la dernière mise à jour, dans une police plus grosse, enlève pour beaucoup de la lisibilité à l’interface. Enfin, si Hello Bank propose une vision des soldes des comptes sur sa page d’accueil, avant la saisie du mot de passe, la mise à jour du solde en question n’est pas faite régulièrement. Par conséquent, cette fonctionnalité n’a que peu d’intérêt. 

 

test bforbank

BforBank

Les principales fonctionnalités

Chez BforBank, le design et l’élégance sont clairement mis à l’honneur. Là encore, toutes les fonctionnalités classiques pour garder un œil sur vos comptes, effectuer vos virements ou gérer votre carte bancaire sont présentes. Le paiement sans contact des cartes BforBank peut être activé ou désactivé directement depuis l’application autant de fois que le souhaite le client. De nombreuses alertes SMS ou mail peuvent être programmés. Par ailleurs, BforBank promet d’emblée à ses utilisateurs sur le Store que son « équipe met tout en œuvre pour enrichir régulièrement l’application ».

Les avantages de l’application

BforBank séduit de nombreux utilisateurs grâce à l’ergonomie de son application. Design, fluide et aérée, elle offre une navigation très agréable. Les conseillers de l’enseigne y sont particulièrement accessibles et attachent une importance capitale à chaque commentaire. Pour preuve : l’application BforBank est régulièrement mise à jour et certains affirment que des améliorations notables ont été réalisées.

Les défauts ou les axes d’amélioration

Malgré ces avantages, les clients déplorent toujours la lenteur de l’application et l’impossibilité de se connecter par la reconnaissance des empreintes. Nombreux sont ceux qui soulèvent aussi de nombreux bugs techniques, notamment au moment de l’authentification. Enfin, à l’heure où nous avons pris l’habitude que nos informations soient mises à jour en temps réel, les opérations bancaires de BforBank sont actualisées sur l’application après un délai de traitement que beaucoup de clients jugent trop long.

 

test fortuneo

Fortuneo

Les principales fonctionnalités

L’application Fortuneo possède toutes les fonctionnalités standards d’une application bancaire, tout en axant particulièrement son offre vers l’épargne et les placements. Ainsi, les utilisateurs peuvent gérer facilement leur compte, en toute sécurité, tout en suivant l’actualité financière et boursière. L’application Fortuneo propose un accès détaillé aux comptes boursiers ou au contrat d’assurance-vie de ses clients. Pour les aider à mieux gérer leur argent, des vidéos explicatives concernant les marchés boursiers sont même régulièrement mises en ligne. Pour ne rater aucune opportunité, des notifications personnalisées peuvent être mises en place. Avec l’application Fortuneo, « accédez à une vue complète des marchés » ainsi qu’à une liste plus personnelle de vos valeurs boursières favorites.

Les avantages de l’application

Très pratique, l’application Fortuneo est accessible par reconnaissance d’empreintes digitales. Elle offre la possibilité de payer sans contact directement depuis son Smartphone, ou d’utiliser une carte bancaire virtuelle pour sécuriser ses transactions. Par ailleurs, les développeurs techniques de l’application tiennent toujours compte des commentaires des utilisateurs pour perfectionner leur produit. Résultat : l’interface satisfait désormais le plus grand nombre.

Les défauts ou les axes d’amélioration

Pour ce qui est des petits inconvénients de l’application, certains utilisateurs signalent que les paiements réalisés par carte mettent trop longtemps à apparaître sur les comptes. Certains regrettent aussi qu’il n’y ait pas la possibilité de catégoriser son budget pour gérer ses dépenses. Enfin, de nombreux commentaires estiment que le service client n’est pas très réactif en cas de besoin. 

 

test boursorama

Boursorama

Les principales fonctionnalités

En tête de liste des applications les mieux notées, Boursorama obtient une note de 4,5 sur le Store ! Reine de l’innovation, la banque en ligne offre d’innombrables possibilités pour gérer ses comptes et ses cartes bancaires, piloter son découvert autorisé, optimiser son budget ou gérer son épargne. Ergonomique, rapide et intuitive, l’application Boursorama est incontestablement la plus performante du marché. Mieux encore, l’application de Boursorama est très régulièrement mise à jour pour évoluer dans le bon sens.

Les avantages de l’application

Paiement mobile, connexion par empreintes digitales, virements instantanés depuis un Smartphone, … L’application Boursorama est une pionnière dans l’utilisation des nouvelles technologies. Très complète tout en restant simple d’utilisation, son interface fait de nombreux adeptes. Par ailleurs, l’application Boursorama offre une vision complète de l’ensemble de vos comptes, y compris ceux externes à l’enseigne.

Les défauts ou les axes d’amélioration

Pour l’heure, la plupart des utilisateurs de l’application semblent pleinement satisfaits. Quelques commentaires affichent néanmoins des axes d’amélioration, comme le fait d’élargir la compatibilité de l’appli avec certaines néobanques comme Révolut ou Lydia. Autre problème : lorsque le client catégorise lui-même une opération, la catégorie choisie n’est pas reportée le mois suivant, ce qui représente une perte de temps. Enfin, pour certains sujets complexes, comme les crédits immobiliers ou les financements VEFA, l’application redirige systématiquement l’utilisateur vers le site Internet Boursorama. Certains clients aimeraient avoir accès à l’intégralité des informations depuis l’application.

 

test n26

N26

Les principales fonctionnalités

Enfin, N26, première banque mobile en Europe, affiche elle aussi de très nombreuses fonctionnalités. Elle permet de paramétrer les plafonds de vos cartes comme bon vous semble et de façon instantanée. Quelle que soit la devise utilisée, elle ne facture aucune commission. Bénéficiant du meilleur de la technologie, elle propose un service de paiement sans contact par téléphone ainsi que les virements instantanés. Son service TransferWide permet de transférer des devises rapidement et au meilleur taux. En plus des fonctionnalités standard offertes par l’ensemble des applications bancaires, N26 met clairement l’accent sur la mobilité pour séduire les voyageurs.

Les avantages de l’application

Parmi les nombreuses caractéristiques de l’application, les utilisateurs apprécient la possibilité de pouvoir se créer des espaces et des sous-comptes. Cela leur permet de mieux organiser leurs dépenses et de mettre de l’argent de côté. L’application sert également à ouvrir un compte chez N26, une opération qui ne prend pas plus de huit minutes !

Les défauts ou les axes d’amélioration

Depuis la dernière mise à jour de l’application, certains utilisateurs regrettent cependant de ne plus avoir accès au solde de leur compte à une date donnée. Seul le solde du jour est visible. Le capteur d’empreintes lors de la connexion, quant à lui, semble connaître quelques dysfonctionnements, au même titre que l’authentification en général. Par ailleurs, lorsque des problèmes techniques ou bancaires sont rencontrés, le service client semble peu réactif. Enfin, les RIB N26 ne sont édités qu’en allemand, ce qui peut parfois poser problème dans certains commerces ou administrations françaises.

 

Malgré les quelques inconvénients rencontrés sur certaines applications, les services techniques de chaque banque travaillent d’arrache-pied pour enrichir l’expérience des utilisateurs et la rendre la plus agréable possible. Avec près de 43 millions d’utilisateurs mensuels (Source : Médiamétrie), les applications bancaires représentent l’avenir du secteur financier.