Banque_postaleLe dernier rapport de l’Observatoire de l’épargne réglementée rappelle le rôle particulier que joue la Banque Postale dans le paysage bancaire français :

“La Banque Postale joue un rôle important dans la lutte contre l’exclusion bancaire par son action en faveur de l’accès du plus grand nombre à des services bancaires. Sur plus de 26 millions de clients en France qui détiennent au moins un produit ouvert dans ses comptes, près de 2 millions sont en situation de fragilité financière.”

Si la Banque Postale s’acquitte parfaitement de sa mission pour rendre accessible les services bancaires aux plus démunis, cela ne l’empêche pas d’être attentive à sa rentabilité comme le montrent ses dernières initiatives en terme de tarification :

  1. Nouvelle commission pour retraits déplacés ;
  2. Nouvelle commission pour comptes dormants ;
  3. et maintenant : modification de la date du différé.

Les associations de consommateurs protestent mais la banque maintient sa stratégie au risque de perdre son image de banque “pas comme les autres”. La logique “groupe” semble prévaloir alors que le chiffre d’affaire de l’activité principale, le courrier, décline régulièrement.